Abdelmadjid Menasra à propos de la présidentielle « Le gouvernement doit clarifier les choses »

Horizon

Publié le 8 novembre 2013
Le président du Front du changement (FC), Abdelmadjid Menasra, a, hier, que « l’opacité règne. On ignore la date de l’organisation de l’élection présidentielle en l’absence d’une déclaration officielle ». Lors d’une réunion des responsables de la jeunesse et des étudiants, militants du parti, au niveau de son siège à Alger, il a appelé le gouvernement à clarifier les choses, pour plus de transparence, notamment concernant la révision de la Constitution. Le FC plaide pour son report après la présidentielle. « Cette situation d’opacité a gelé toutes les initiatives, créé un climat de suspicion et inhibé la scène politique », a-t-il estimé en répondant à une question sur l’initiative lancée par son parti pour un candidat de consensus. « L’essentiel est d’arriver à un consensus et l’initiative est dans la bonne voie », a-t-il précisé. Revenant sur l’incident de la violation du siège du consulat d’Algérie au Maroc et la profanation de l’emblème national, le président du FC a condamné cet acte en appelant le gouvernement marocain à sanctionner les responsables. Toutefois, il a plaidé pour la sagesse dans le traitement du conflit entre l’Algérie et le Maroc. « Le règlement de ce conflit revient aux responsables politiques des deux pays sans pour autant toucher aux relations entre les peuples liés par l’histoire, la langue et la religion », a indiqué M. Menasra. Au plan international, le leader du FC, qui a rappelé que l’Algérie a un rôle important dans la sécurité et la stabilité de la région, a salué à l’occasion l’ANP pour son engagement dans la lutte contre le terrorisme en coordination avec la Tunisie.
Neïla B.
Horizon

تعليقات

تعليقات

ربما أيضا تريد مشاهدة...

التعليقات غير مسموحة

التاريخ الهجري

صوتك يهمنا

مارأيك في المواقف السياسية للحزب

النتائج

Loading ... Loading ...

SoundCloud

الأرشيف

تصنيفات